« Une politique pour le climat ne peut pas se limiter aux pistes cyclables et aux transports en commun »

[GRANDS ENTRETIENS 3/7] Et si les communes montraient la voie ? En charge des « territoires » au sein du Réseau Action Climat, Zoé Lavocat assure que les collectivités disposent de leviers stratégiques pour accélérer la transition écologique. Encore faut-il que les élus fassent preuve de volonté politique et que l’Etat joue le jeu…

3 aout Dessin JPVDE environnement
Illustration Jean-Paul Van der Elst

Au-delà des promesses et des beaux mots, quels sont les contours d'une politique locale ambitieuse sur le plan environnemental ? Quels sont les moyens d'intervention dont disposent les communes pour limiter le réchauffement climatique sur leurs territoires ? Les maires peuvent-ils amorcer une réelle transition écologique depuis le niveau local ? Alors que plusieurs grandes villes françaises comme Strasbourg, Lyon ou Bordeaux sont désormais dirigées par des élus écologistes, Mediacités cherche à mieux cerner leurs marges de manœuvre. Elles sont nombreuses, mais restent conditionnées à un soutien plus important de l'Etat, estime Zoé Lavocat du Réseau Action Climat, qui a épluché à l'occasion des municipales les programmes des candidats dans les dix métropoles les plus émettrices de gaz à effet de serre en France.     

Mediacités : Pendant ces municipales on a parfois eu l’impression d’assister à un concours de verdissement, pour ne pas dire de greenwashing. Comment avez-vous perçu cette campagne ?

Zoé Lavocat : La place de l'enjeu climatique a été bien plus important qu’en 2014. Ce basculement de l'opinion publique a été souligné par plusieurs sondages avant même le scrutin. Il provient en partie des mobilisations de la société civile, notamment des plus jeunes via les Marches pour le climat, mais aussi des épisodes de canicules par exemple. Les citoyens ont bien perçu que le réchauffement climatique avait des conséquences aussi nos territoires. C'est logiquement devenu un enjeu électoral pour les candidats, qui ne pouvaient pas ne pas s'exprimer sur le sujet.          

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 9 minutes

Par Mathieu Périsse