Congrès du PS : « Certains privilégient leur stratégie politique locale à celle du parti »

À quelques jours de son congrès à Marseille, le parti socialiste sort profondément divisé de son élection interne. Une fracture liée aux divergences entre enjeux locaux et stratégie nationale, selon le politiste Pierre-Nicolas Baudot.

2023-01-Affiches-PS
Affiche du part socialiste. Photo : @Photolyse

Une réunion pour rien… Lundi 23 janvier, soit quatre jours après le scrutin interne censé les départager, le premier secrétaire sortant du Parti socialiste Olivier Faure, et son principal rival, Nicolas Mayer-Rossignol, se sont entretenus en compagnie d’Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin et battue dès le premier tour. Sans parvenir à s’accorder.

Contestée, l’élection des 12 et 19 janvier derniers révèle un Parti socialiste déchiré, incapable de se relever de ses cuisants échecs lors des deux dernières élections présidentielles. Chercheur en science politique à l’université Clermont-Auvergne et fin connaisseur du parti à la rose, Pierre-Nicolas Baudot attribue notamment ces difficultés au clivage entre les

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Propos recueillis par Benjamin Peyrel