Comment Mediacités va vous aider à comprendre les municipales 2020

Vidéos explicatives, enquêtes collaboratives, fact-checking... Mediacités vous dévoile ses nouveaux formats éditoriaux pour la campagne des municipales 2020. Notre mission : vous aider à choisir votre prochain·e maire, en éclairant les enjeux électoraux dans votre métropole.

En coulisses, les couteaux s’aiguisent, les stratégies s’affûtent. Les équipes de campagne des candidat·e·s aux élections municipales, encore peu visibles dans nos rues, sont sur le pied de guerre.

Et vous électeur, électrice, vous êtes sans doute un peu perdu·e. Vous voyez passer des sondages sur votre futur·e maire, mais vous doutez de leur fiabilité. Vous avez entendu parler de ces trois candidat·e·s qui briguent l’investiture d’un même parti, mais vous ne comprenez pas ce qui les différencie. Et puis finalement, entre les mairies et ces « métropoles » dont les compétences s’allongent d’année en année, vous ne savez plus vraiment qui est responsable de quoi, ni pour qui vous votez.

Pas de panique, vous n’êtes pas seul·e. Mediacités lance des nouveaux formats éditoriaux pour vous aider à choisir votre prochain·e maire dans les métropoles de Lille, Lyon, Nantes et Toulouse. Pour développer ces projets innovants – et assez coûteux, il faut le dire, en termes de salaires et de dépenses techniques -, nous nous appuyons sur plusieurs subventions (Ministère de la Culture, Engaged Journalism Accelerator), mais nous en appelons aussi à vous, lectrice, lecteur : si vous n’êtes pas encore abonné·e à Mediacités, contribuez dès aujourd’hui à notre campagne de soutien et aidez-nous à atteindre notre objectif de 40 000 euros !

1. Des enquêtes toujours plus proches de vos préoccupations

L’investigation reste au coeur de la mission de Mediacités : nous vous dévoilons les rouages de nos villes, car l’enquête journalistique ne doit pas s’arrêter à l’échelle nationale. Ces élections municipales n’y feront pas exception. Nous dévoilerons les accords cachés entre les différentes familles politiques, nous éplucherons les dépenses de campagne des candidat·e·s et nous vous expliquerons en quoi les enjeux municipaux deviennent de plus en plus des enjeux « métropolitains », quoi qu’en disent celles et ceux qui aspirent à votre voix.

Chez Mediacités, on ne prétend pas pour autant tout connaître des sujets qui vous intéressent. C’est pourquoi, dans les tous prochains jours, nous allons offrir à nos abonné·e·s la possibilité de nous envoyer des suggestions d’enquêtes sur leur ville, via une plateforme dédiée. Sans pouvoir vous promettre de donner suite à toutes vos suggestions, nous espérons ainsi trouver de nouvelles idées de sujets auxquelles nous n’aurions pas pensé, mais surtout de produire l’information dont vous avez besoin pour comprendre votre ville.

2. Des réponses à vos questions sur les municipales

Écouter ses lecteur·ice·s pour mieux les servir : l’idée est belle, encore faut-il la mettre en pratique ! Et pourquoi ne pas commencer pas le plus simple, en répondant à vos questions ? C’est ce que nous allons faire à partir de la mi-novembre : nos abonné·e·s pourront directement poser des questions à la rédaction sur les élections municipales dans l’une de nos quatre métropoles (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse).

capture factchecking Municipales
Capture d’écran de la future page “Questions / Réponses” des élections municipales 2020 sur Mediacités. Réalisation : Datagif et Nangka

Un·e candidat·e à la mairie de Toulouse a-t-il vraiment prononcé cette phrase qu’on lui prête sur les réseaux sociaux ? Des militant·e·s lillois ont-ils arraché les affiches de campagne de leur principal·e concurrent·e ? Nos journalistes locaux vous répondront, sous forme d’articles réservés à nos abonné·e·s, avec la dose de pédagogie et d’investigation qui fait la saveur de Mediacités depuis bientôt trois ans.

3. De nouveaux flux d’information sur nos 4 métropoles

Sur Mediacités jusqu’à présent, vous avez été habitué·e à des articles fouillés, demandant souvent plus de trois minutes pour être lus. Certain·e·s d’entre vous nous l’ont pourtant dit plusieurs fois, des formats d’articles plus courts seraient les bienvenus. Un sentiment partagé, ici à la rédaction. Car, chaque jour, dans la vie parfois tumultueuse d’un·e journaliste d’investigation, des bribes d’informations vous parviennent. Des bribes, qui peuvent en dire long.

capture page Municipales
Capture d’écran du flux de brèves sur les élections municipales 2020 qui sera affiché sur la page d’accueil de Mediacités. Réalisation : Datagif et Nangka

D’ici à la fin novembre, notre site va se transformer pour accueillir de nouveaux flux d’informations dédiés aux municipales dans nos quatre métropoles. Vous y trouverez des brèves, des citations remarquables de candidat·e·s, des chiffres clés, mais aussi des indiscrétions et des anecdotes de nos journalistes présents lors des meetings ou des séances de tractage sur les marchés. Une manière de découvrir, au-delà de l’enquête, d’autres facettes des personnalités qui font la campagne dans votre ville.

4. Des newsletters dédiées aux élections municipales

Elles avaient bien besoin d’un petit coup de jeune ! Les newsletters de Mediacités, au nombre de cinq (une édition nationale et quatre éditions locales), se refont une beauté à l’occasion des élections municipales. Une maquette adaptée aux mobiles – que vous utilisez de plus en plus pour nous lire – un design plus attractif, des informations plus complètes : les nouveautés sont nombreuses. Et vous les découvrirez dans quelques jours dans votre boîte mail !

5. Des vidéos explicatives sur les enjeux électoraux dans les grandes villes

Comment valoriser nos enquêtes, qui traitent parfois de sujets techniques, complexes pour les non-initiés ? Et comment toucher un public plus jeune, qui est aussi le plus concerné par l’abstention lors des scrutins locaux ? La réponse que nous avons trouvée tient en un mot : la vidéo.

À partir de janvier 2020, vous retrouverez deux d’entre nous dans des vidéos courtes au ton décalé – et détonnant pour Mediacités. Portraits de candidat·e·s, enjeux électoraux dans certaines villes, bilan des précédentes mandatures… Nous nous attaquons à ce nouveau format pour vous expliquer simplement, mais rigoureusement, les enjeux ce scrutin.

***

Ce n’est pas tout ce qu’on vous a réservé pour ces municipales à venir. Mais les journalistes d’investigation étant d’un naturel secret, on garde encore quelques surprises pour les semaines à venir. Notre programme est vaste, notre volonté est simple : que Mediacités joue son rôle démocratique, en vous aidant à choisir pour qui voter en mars 2020. Vous savez désormais comment nous soutenir dans cette mission !

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

3 COMMENTAIRES

  1. Oui c’est pédagogique les vidéos.
    Peut on vous envoyer des brèves de la ville de l’Union 31240 ?
    Je souhaite une Maire sexy comme Nadia.
    Je pense que Archipel va faire peur aux vieux Toulousains comme lorsque Douste a été Maire a cause des motivés ! Pourtant j’adore Claire et Piquemal.
    Et si vous parliez un peu de l’adjoint a JL Moudenc aux fêtes qui a 2 casseroles !
    Bravo c’est un bon site…
    Passez une belle semaine. Vous avez bien fait de ne pas parler de Xavier, car La Dêche ils ont l’air malin avec la 1 d’aujourd’hui !

  2. Ca commence a se pimenter cette campagne Toulousaine avec la sortie du bois de Franck Biasotto avec les marcheurs. Il fait bien, car il doit être déjà sur liste rouge…….c’est bien le hasard dans les campagnes….Il y a toujours des imprevus.
    J’aime bien votre liste des 15 questions , trés instructif pour bien voter

  3. Toulouse est la ville dortoir de la ville de l’Union disait l’ancien Maire Geoges Beyney après les agapes. Mais plus sérieusement ce jolie petit village touche Toulouse au niveau de Madame Mercedes et Monsieur Castorama. 12 000 à 15000 habitants. Un Maire qui tient la route qui vient des avions..ex, Patron d’Aerospace, (DG). Les républicains espére renverser la table, mais la mode c’est le dégagisme comme dirait Manon Aubry des insoumis. Donc, le tandem (LR) va avoir a monter la côte de l’Union. Outre LR, on annonce 4 liste. Ca promet des réunions…..

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici