Pourquoi Mediacités se lance sur Nextdoor ?

Si vous êtes lyonnais et utilisateur de Nextdoor France, vous avez peut-être vu passer quelques-unes de nos enquêtes sur votre fil d’actualité. Depuis plusieurs mois, nous nous sommes en effet rapprochés des équipes de ce tout nouveau réseau social de proximité pour proposer à ses utilisateurs les articles de Mediacités.

5

Tout a commencé sur un coin de table lors du Festival d’info locale organisé à Nantes en juin dernier. Proximité, échange, bienveillance et citoyenneté… Notre discussion avec Karim Bassiri, le Directeur général de Nextdoor France, nous a permis de nous rendre compte que nous partagions les mêmes valeurs et de nombreux centres d’intérêts.

C’est ainsi que le lundi 21 octobre, nous sommes devenus le premier média français à disposer d’une page sur Nextdoor. Une grande fierté !

Avec ce partenariat, nous cherchons à nous rapprocher de nos lecteurs et à engager la conversation plus facilement que sur d’autres réseaux noyés, eux, sous les algorithmes. Nextdoor représente pour nous un bel outil d’échanges avec les premiers experts d’un territoire : ses habitants. Ceci nous permettra de prolonger notre travail journalistique à l’aide de leurs préconisations et remarques. Cette dimension participative renforcée de Mediacités prendra aussi la forme d’événements proposés aux habitants.

Faux profil, Faux like, fausses infos, fausses promesses… Faut changer !

Plus de conversations donc, plus de rencontres et, surtout, plus de proximité… avec de vrais humains puisque, sur Nextdoor, chaque compte doit être créé et authentifié avec sa vraie identité. Nous n’aurons pas d’objectifs de likes, de partages ou de commentaires. Notre seul indicateur sera le nombre de conversations engagées avec les citoyens. Avec ce partenariat, nous entendons renouer avec les fondamentaux des réseaux sociaux : l’échange serein et l’émergence d’une nouvelle forme de citoyenneté, loin, très loin de l’anonymat, des faux profils et des algorithmes changeants et obscurs.

Ce partenariat débute à Lyon mais il est prévu qu’il s’étende progressivement à nos autres rédactions de Lille, Toulouse et Nantes.

Nextdoor qu’est ce que c’est ?

Nextdoor est un réseau social d’un nouveau genre qui propose aux habitants d’un même quartier, d’une même rue ou d’un même immeuble de se retrouver sur un lieu d’échanges commun pour partager des bons plans ou débattre d’enjeux et de problématiques très locales.

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

5 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Les conversations auront-elles lieu en bon français ?
    Si c’est le cas : Nextdoor est UN réseau social …. partager DES ou LES bonS plans.
    Cordialement

  2. Médiacités sur un réseau social américain alors qu’il y a deux super réseaux sociaux français équivalents alors là chapeau bas … Et en plus, ils osent défendre ce choix par des valeurs soi disant partagés. là on sourit.

  3. Je ne comprends pas ce choix de Nextdoor . J’espère que vous n’allez pas étendre à d’autres villes que Lyon et aussi que vous allez faire un article de qualité sur Nextdoor, son histoire, son fonctionnement, la compatibilité avec votre charte. Un grand merci !

  4. En quoi l’absence d’anonymat serait-elle un progrès ?
    “Tout ce que vous dites peut être retourné contre vous”. A l’heure d’internet sans oubli, l’absence d’anonymat est une menace et une arme de dissuasion massive.
    Ou encore Mazarin : “Réfléchis avant d’agir et aussi de parler. Car s’il y a peu de chances qu’on déforme en bien ce que tu as dit ou fait, sois convaincu en revanche qu’on le déformera en mal. ”
    Nombre de personnes pensent déjà que leurs prises de position sur les réseaux sociaux a des conséquences négatives sur leur travail (embauches, promotions, etc.).
    Dans un forum physique, on n’est déjà pas obligé de se présenter avec une pièce d’identité et de l’afficher à l’écran avant de parler… pourquoi l’exiger dans un forum virtuel ?
    Et je ne parle même pas des gouvernements qui arrêtent les activistes qui publient sur FB ou autres, qui demandent aux touristes leurs identifiants sur les réseaux sociaux (Etats-Unis d’Obama) pour savoir s’ils les acceptent ou non…
    Pour tuer le débat et la démocratie, rien de mieux que la transparence absolue.

Répondre à Xavier Annuler

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici