1- La crise de l'industrie n'est pas finie. L'emploi tertiaire représente 87 % de l'emploi total en 2012 contre 52 % en 1975. Ceci s'explique avant tout par une désindustrialisation très violente. L'agglomération lilloise a perdu 57 % de ses emplois manufacturiers entre 1982 et 2007, quand Lyon en perdait 33 % et Marseille 31 %. Pis ! Le mouvement de destruction d'emplois se poursuit : l'industrie perd 1 000 emplois chaque année depuis la crise financière de 2008. Ceci explique un taux de chômage massif, particulièrement chez les . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.