Comment effacer des dizaines de millions de dettes en un tour de main ? Noyon, le plus célèbre fabricant de dentelles de Calais, semble avoir trouvé la recette. Moins d'un mois après avoir été placée - à sa demande - en liquidation judiciaire, l'entreprise vient de renaître totalement vierge. Le 13 février dernier, le Tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer a rendu publique sa décision de céder pour 200 000 euros les derniers actifs du dentellier, à un groupement d'entreprises de la lingerie-corseterie réunies autour de… l . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.