« Je ne me tairai pas » : dans les coulisses de l’affaire AAIR

Dans un livre qu’il vient de publier, le lanceur d’alerte et ancien candidat à la députation dans la 8e circonscription du Nord Amine Elbahi raconte comment il a découvert l’existence d’activités prosélytes au sein de l’Association ambitions et initiatives pour la réussite (AAIR) à Roubaix. Une affaire qui vaut au maire de la ville, Guillaume Delbar, d’être convoqué cette semaine devant les tribunaux.

2022-02-Amine-Elbahi-livre-min
Dans son livre, le juriste Amine Elbahi raconte notamment les coulisses des révélations de l’affaire AAIR. Photo : Brianne Cousin/Mediacités

AAIR, quésaco ?
« L’affaire AAIR », du nom de l’Association ambitions et initiatives pour la réussite, une structure - désormais fermée - qui proposait un enseignement religieux sous couvert de cours d’arabe et qui a bénéficié de 80 000 euros d’aides publiques en 2020, a été révélée par le juriste roubaisien - et ancien candidat à la députation dans la 8e circonscription du Nord - Amine Elbahi en mars 2021. Dans un livre intitulé Je ne me tairai pas, publié jeudi 6 octobre aux éditions Robert Laffont, il revient, entre autres, sur les coulisses de sa découverte.

Tout commence lors de la campagne municipale de 2020, alors que cet ancien soutien de Guillaume Delbar a pris ses distances avec le maire depuis cinq ans. Il observe « des scènes dérangeantes », note-t-il. « La mandature sortante avait été marquée par l’éclosion sans précédent d’associations de quartier en tout genre, principalement des épiceries solidaires, avec le soutien appuyé de la municipalité, ce qui n’avait pas manqué de faire tiquer certains observateurs dont j’étais. Quelques semaines avant le scrutin, les cafés de la ville ont accueilli des rendez-vous à la chaîne entre des politiques et plusieurs responsables associatifs. S’y négociait au grand jour et sans aucun complexe la promesse de subventions contre l’assurance d’un soutien électoral », écrit Amine Elbahi dans son livre.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Brianne Cousin