Aurélien Pradié, « procureur en chef du macronisme et de son leader »

Interrogé par les journalistes du journal Le Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme, le député LR du Lot se lâche sur Emmanuel Macron dans leur ouvrage Le traître et le néant. Morceaux choisis.

Pradié Macron
Le député LR Aurélien Pradié, lors d’un échange avec des élus de Vire-sur-Lot le 15 octobre dernier. / © Photo : Compte Twitter d’Aurélien Pradié.

Cinq après Un président ne devrait pas dire ça… et dix ans après Sarko m’a tuer, les journalistes du journal Le Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme publient Le traître et le néant, un livre-enquête sur Emmanuel Macron. Parmi les 110 témoins de ce récit de plus de 600 pages, on retrouve le député du Lot Aurélien Pradié. Un chapitre entier - le douzième - est consacré à son point de vue sur le président de la République et son mouvement. Un point de vue d'une rare sévérité, même à l'aune de ce réquisitoire contre Emmanuel Macron, et qui lui vaut le surnom de « procureur en chef du macronisme et de son leader » par les deux auteurs. Extraits.

Déjà, Emmanuel Macron, le secrétaire général des Républicains ne le sent pas. « Je trouve qu'il a une poignée de main qui vous emporte, son regard n'est pas un regard qui vous regarde, sa gestuelle est insincère au possible. Oui, il transpire l'insincérité et l'emprise. [...] Il a une poignée de main qui est une poignée de main collante. »

La première rencontre entre les deux hommes date d'une étape du Grand Débat à Souillac, en janvier 2019. « Un mouvement physiquement insupportable, se souvient le député. C'était une mise en scène invraisemblable. Il retire sa veste pour se mettre en bras de chemise alors qu'il n'y a aucune raison, parce qu'il ne fait pas plus chaud que ça... [...] Il se pose . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Gael Cérez