En matière de déchets radioactifs, le village de Bure, dans la Meuse, cristallise depuis des mois l’attention médiatique et la mobilisation des opposants à l’énergie atomique. En cause : le méga-centre d’enfouissement des déchets nucléaires en construction dans cette commune. Il pourrait ouvrir ses portes au plus tôt en 2025. Ce que l’on sait beaucoup moins, c’est qu’une autre poubelle radioactive prendra du service dès l’an prochain. Et celle-ci ne se trouve pas en pleine pampa française comme à Bure mais sur le site de . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.