Jean Nouvel est de retour à Lyon. En novembre, l’architecte de renommée internationale, rénovateur de l’opéra de Lyon, mais aussi concepteur, à Paris, de l’Institut du monde arabe, du musée du quai Branly ou encore de la Philharmonie, doit livrer sa tour Ycone dans le quartier de la Confluence. L’immeuble, impressionnant, en forme de Y, haut de 64 mètres, est doté d’une double façade colorée, de béton et de verre. Il renferme 92 appartements designs, entre 4 300 euros (prêt locatif social) et près de 10 000 euros le mètre carré. Tous vendus.

Mais le come-back de l’architecte-star, à 73 ans, ne fait pas l’unanimité à Lyon. « Avec ce qu’il s’est passé sur l’opéra, Gérard Collomb n’en voulait pas, commente Fabien Fournier, directeur de publication de Nouveau Lyon, mensuel dédié à l’immobilier et à l’urbanisme. C’est Jean-Christophe Larose qui l’a fait venir. » Son groupe Cardinal, à l’origine du projet Ycone, assure la promotion de la tour, en association avec Vinci Immobilier. « Je rêvais d’un projet avec Jean Nouvel », confiait, en 2015, à Acteurs de l’économie, le serial-bâtisseur de la Confluence.              

Touché, mais pas coulé. Malgré les affaires et les soupçons d’abus de biens sociaux [lire notre première enquête sur l’empire Larose], Jean-Christophe Larose . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 80% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.