Et le vœu « Samuel Paty » passa à la trappe… Ou l’art de déminer une situation épineuse. Le 23 novembre dernier, en ouverture du conseil municipal, Cédric Van Styvendael annonce la création d’une commission de dénomination des rues et espaces publics. Rien que de très banal. Sauf qu’en l’espèce, le nouveau maire socialiste de Villeurbanne cherche à allumer un contre-feu et à éviter un débat sinon houleux du moins embarrassant autour d’un texte présenté par l’unique groupe d’opposition, huit élus macronistes proches de David Kimelfeld. Ceux-ci souhaitent donner le nom du professeur « sauvagement décapité » à une artère ou à une place de la commune. Or, les échanges en amont de la séance ont montré qu’au sein de la majorité, du côté des

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement