L'écologiste Antoine Maurice est la tête de liste d'Archipel Citoyen. / GC

Antoine Maurice, pas assez connu pour Wikipédia

Par 18 avis contre 8, la communauté Wikipédia a décidé de supprimer la page d'Antoine Maurice, le candidat écologiste aux élections régionales en Occitanie. Raison invoquée : le non-respect des règles de notoriété concernant les personnalités publiques.

Pendant 14 jours, les contributeurs de cette encyclopédie collaborative ont débattu du sujet. « L'intéressé n'est ni parlementaire, ni maire d'une grande ville », assénait par exemple, une certaine Stephy31, favorable à la suppression de la page. « Pas de mandat justifiant une fiche, ni de notoriété démontrée. Cela sent plus le plan com' que le wikipédisme de bon aloi », ajoutait Madmike75, un autre Wikipédien. « Il est tête de liste aux régionales du mois de juin prochain, il fait l'objet chaque mois d'un article dans la presse régionale (L'Indépendant, La Tribune, La Dépêche) ou nationale (Le Point, L'Opinion la semaine dernière), il n'y a pas de raison que ça s'arrête demain. Les critères généraux seront remplis qu'il gagne ou qu'il perde », contre-argumentait un dénommé Arpitan. Peine perdue puisqu'une majorité s'est dégagée le 27 avril en faveur de la suppression de l'article.

La page d'Antoine Maurice posait un autre problème. « L'article a pu être rédigé par quelqu’un de manière rémunérée, relève Cédric Tarbouriech, un Wikipédien toulousain, interrogé par Mediacités. Une des personnes ayant contribué à la page a été bannie pour cette raison. » De fait, dans un article sur les interventions des politiques sur leurs pages Wikipédia en amont des régionales, le site Numerama révélait le 14 avril que la page du candidat écolo avait été créée par Francine Lajournade-Bosc, sa directrice de campagne. Laquelle n'hésitait pas à y supprimer les passages qu’elle jugeait inappropriés. « L'article a été écrit avant la campagne et son embauche, donc pas en tant que salariée », plaide pour sa part Antoine Maurice, en réaction à cette anecdote de campagne.

L'écologiste n'est pas le seul candidat occitan concerné par cette guerre d'édition sur l'encyclopédie. Les pages de Carole Delga (PS), Aurélien Pradié (LR) et Jean-Paul Garraud (RN) ont récemment fait l'objet de réécritures intéressées, selon Numerama. Le candidat LREM Vincent Terrail-Novès n'est pas concerné, lui, par le problème... puisqu'il ne dispose pas de page Wikipédia. Sa bio est cependant disponible sur le site EveryBodyWiki, « l'encyclopédie pour ceux que Wikipédia a refusés », selon le site Actualitté. Celle d'Antoine Maurice l'y rejoindra peut-être, à l'instar de celle de Nadia Pellefigue, une autre personnalité politique toulousaine évincée l'an dernier de Wikipédia.

Avatar de Gael Cérez
Nourrit sa curiosité en tant que journaliste depuis l'an deux mille quatorze. S'intéresse aux innombrables facettes de notre société. Rédacteur en chef de Mediacités à Toulouse depuis octobre 2019.

Précédemment dans l'Oeil

Irrégularités en série au « Toulouse Métro »

Plusieurs dirigeants du club mettent en cause le président du club et dénoncent plusieurs irrégularités.

Radicalisation dans le sport : la mairie dans le flou

Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a présenté un plan de lutte contre un phénomène difficile à évaluer.