Laurent Wauquiez et une partie de ses colistiers, lors de la campagne électorale de 2021. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Auvergne-Rhône-Alpes : la nouvelle équipe Wauquiez ou la prime aux cumulards

Quelques promotions, un peu de continuité et beaucoup de cumulards. Voici en substance ce qu’il faut retenir de la nouvelle équipe Wauquiez qui dirigera la région Auvergne-Rhône-Alpes jusqu’en mars 2028. Réélu triomphalement le 27 juin, Laurent Wauquiez a été reconduit dans son fauteuil lors de la séance d’installation de la nouvelle assemblée, vendredi 2 juillet, avec 134 voix sur 204 élus (alors que sa majorité compte théoriquement 136 membres).

Après avoir énuméré ses priorités - la sécurité, la préférence régionale pour les entreprises et la santé - puis avoir cité le « grand homme de notre région » Georges Pompidou, natif de Montboudif (Cantal) pour qui doutait encore de ses ambitions présidentielles -, le patron de la collectivité a dévoilé la liste de ses 15 vice-présidents (huit femmes et sept hommes).

Sept maires, deux premières adjointes…

Sans surprise, les maires y sont surreprésentés : on en dénombre sept (Feurs, Vichy, Mornant, Châtel-Guyon, Décines-Charpieu, Saint-Paul-en-Cornillon, Valence). Sans compter le président d'une communauté de communes (Yannick Neuder, à la tête de Bièvre Isère), des adjointes municipales (Stéphanie Pernod Beaudon, Sophie Rotkopf et Marie-Pierre Montoro-Sadoux) ou encore des vice-présidentes de communauté d’agglomération (Ségolène Guichard, élue du Grand Annecy, Florence Dubessy, élue du Pays d’Issoire). La fin du cumul des mandats attendra…

La place de première « VP » échoit à Stéphanie Pernod Beaudon. L’Aindinoise est chargée de l’économie, de « la relocalisation » et de « la préférence régionale ». Une nomination en forme de promotion : lors du précédent mandat, la même s’occupait de la (très malmenée) formation professionnelle.

IMG_6874
Stéphanie Pernod Beaudon, nouvelle première vice-présidente de la Région. Photo : NB/Mediacités.

Promotion également pour le maire LR de Valence Nicolas Daragon, placé aux finances après six ans « au tourisme et au thermalisme ». Pour compléter le trio de tête, la première édile de Décines, Laurence Fautra, récupère la santé.

Le nouveau « Monsieur Sécurité »

Dans la catégorie « ils restent à leur place », Jean-Pierre Taite, le maire de Feurs, et Yannick Neuder sont respectivement reconduits à l’agriculture et à l’enseignement supérieur. Le maire de Mornant Renaud Pfeffer hérite de la - très stratégique et politique - sécurité. Reste à voir si le président de la Région, qui a fait de ce thème sa marotte, lui laissera une marge de manœuvre…

L’ex-député du Rhône Philippe Meunier, « Monsieur Sécurité » lors du précédent mandat, se retrouve à l’aménagement du territoire. L’Auvergnate Florence Dubessy récupère la gestion des lycées et le maire de Vichy Frédéric Aguilera, les transports. A la culture, l’adjointe au maire de Roanne Sophie Rotkopf remplace la Lyonnaise Florence Verney-Carron. Enfin Frédéric Bonnichon, élu dans le Puy-de-Dôme, s’occupera de l’environnement et de « l’écologie positive ». De l’art de faire de la politique jusque dans l’intitulé des délégations…

 

Précédemment dans l'Oeil

Lyon Saint-Exupéry : malgré une année 2020 catastrophique, Vinci réclame des millions d’euros de dividendes à l’aéroport

Alors que l’exploitant de « Saint-Ex’ », filiale du groupe de BTP, a enregistré l’an passé plus de 20 millions d’euros de déficit, la maison-mère souhaite encore puiser dans la trésorerie au profit des actionnaires.

Régionales : l’Auvergne-Rhône-Alpes des villes vire au vert, pas celle des champs

L’écologiste Fabienne Grébert arrive en tête à Lyon, Villeurbanne, Grenoble, Clermont-Ferrand ou Chambéry et dépasse sa moyenne régionale à Saint-Etienne ou Valence.