Anticor persiste et signe. Après avoir interpellé la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) en juillet 2020 à propos du cumul d’activités de Jean-Luc Moudenc, l’association anticorruption vient de déposer un signalement auprès du procureur de la République de Toulouse, Samuel Vuelta Simon. Par cette lettre, datée du 9 décembre, Anticor souhaite porter à la connaissance du magistrat que le maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole cumule ces mandats avec un poste de haut fonctionnaire à Bercy. Une activité pour laquelle il est rémunéré actuellement 6 700 euros net par mois, en plus de ses indemnités d'élu.

https://www.mediacites.fr/decryptage/toulouse/2021/09/06/maire-president-de-toulouse-metropole-et-haut-fonctionnaire-comment-jean-luc-moudenc-double-son-salaire/

L'association s’interroge « sur l'effectivité et la compatibilité de cet emploi de haut fonctionnaire avec celui de premier magistrat d’une commune de plus de 440 200 habitants ». L'étude de l'emploi du temps de l'élu toulousain n'a pas - loin de là - dissipé les doutes de l'association anticorruption. « L’agenda démontre par exemple une activit . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois