À Mons-en-Baroeul, trois projets immobiliers sèment la zizanie entre riverains et mairie

C’est une mauvaise surprise dont ils se seraient bien passé : les habitants de la rue du Becquerel, à Mons-en-Baroeul, vont voir pousser d’ici deux ans sept nouveaux bâtiments, répartis en trois projets immobiliers, soit environ 170 logements supplémentaires. Une situation qui a enflammé leur relation avec la mairie.

À Mons-en-Baroeul, le collectif de riverains a renommé la rue du Becquerel « Rue du béton ». Photo : Brianne Cousin

Ce qu’il s’est passé
Ils l’ont surnommée « la rue du béton ». Dans la rue du Becquerel, au sud de Mons-en-Baroeul, ce n’est pas un, ni deux, mais bien trois projets immobiliers qui sont en cours de construction. D’abord un immeuble pratiquement terminé de 31 logements au milieu de la rue : « le Clos Lucie ». Deux autres chantiers seront lancés d’ici le début de l’année 2022 : l’un sur le parking de l’ancien Lidl, porté par le promoteur Projectim ; l’autre à la place d’une ancienne ferme, du promoteur immobilier Ametis. En tout, près de 170 nouveaux logements verront le jour dans cette rue d’ici 2023. Et tout autant de voitures, potentiellement.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Brianne Cousin