Rififi au sein du groupe Auchan

Dans son édition du 28 novembre, La Lettre A décrit une situation très tendue au sein du groupe de grande distribution, marqué par de profondes divergences stratégiques et une valse des dirigeants.

Auchan
Hypermarché Auchan à Neuilly-sur-Marne. Photo d’illustration : Yves Adaken

«Comment Auchan dépérit sur fond de querelles de clans. » Ce 28 novembre, La Lettre A a publié une enquête au titre dévastateur sur le groupe familial spécialisé dans la grande distribution. Le « quotidien de l’influence et des pouvoirs », comme se qualifie cette lettre confidentielle à destination des professionnels, évoque des divergences profondes à la tête de la galaxie Auchan, que les récentes cessions d’actifs immobiliers ont intensifié.

À en croire nos confrères, Barthélémy Guislain, le président de la puissante Association familiale Mulliez (AFM), a une nouvelle fois rompu le dogme historique du groupe, qui conduisait à être propriétaire des murs de ses centres commerciaux.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Jacques Trentesaux