Lille : avec le départ des Saprophytes, la fin programmée d’une joyeuse utopie paysagère

À Fives, un collectif de paysagistes et d'architectes a créé un « jardin ressource  » avec des habitants sur un terrain municipal. Une expérience menacée par la transformation du quartier.

2022-04-Saprophytes-5-min
Pascaline Boyron fait partie des cofondateurs des Saprophytes, un collectif de paysagistes et d’architectes installé à Fives depuis 2015. Photo : Sylvain Marcelli.

Sept ans de bonheur. Depuis 2015, un collectif de paysagistes et d’architectes cultive un terrain de 3 000 mètres carrés derrière les grilles du 125 rue du Long Pot à Fives. Entre la piscine Tournesol et l’école Lakanal, c’est une joyeuse utopie qui a pris racine avec les habitants du quartier. Mais voilà que l’expérience va devoir s’arrêter... « Nous savions que le projet serait éphémère mais nous pensions qu’il y aurait un échange avec la ville sur la suite », explique Pascaline Boyron, cofondatrice du collectif Les Saprophytes. « Aujourd’hui, faute de dialogue, nous nous préparons à déménager le jardin et à aller voir ailleurs. »

Le collectif des Saprophytes, créé en 2007, cherche à favoriser la participation des habitants dans la « fabrication de la ville » en mettant toujours en avant une forte préoccupation écologique. Sa première action a consisté à cultiver avec les enfants d’un quartier roubaisien des champignons saprophytes, qui recyclent les matières organiques en décomposition pour recréer du vivant. Le collectif y a gagné un nom et une réputation. Installé à Hellemmes, il multiplie les projets participatifs, comme en atteste son site web. Soit de manière associative, soit en maîtrise d'œuvre via un bureau d’études.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Sylvain Marcelli