La cité-jardin de Gerland, quartier des « oubliés », attend sa rénovation sans trop y croire

Érigé en modèle urbain par Grégory Doucet au début de son mandat, le quartier prioritaire du 7e arrondissement de Lyon cumule isolement, vétusté et trafic de drogues. Sur place, ses habitants n’espèrent même plus la réhabilitation promise depuis tant d’années.

2022-01-CiteJardinGerland-1
Les immeubles, construits dans les années 1920, de la cité-jardin de Gerland. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Les uns parlent de « rustines », les autres de « rafistolage ». Ces derniers mois, les fissures des balcons et des façades de la cité-jardin de Gerland ont été colmatées. Des traces de ciment, encore frais par endroits, mouchètent désormais les 26 immeubles de ce secteur classé « quartier prioritaire de la politique de la ville ». Au 52, rue Challemel-Lacour, le panneau de déclaration préalable des travaux parle de « réfection structurelle »…

Bienvenue dans le sud du 7e arrondissement de Lyon. Entre les chantiers des zones d’aménagement concertées (ZAC) des Girondins ou du Bon Lait, ceux autour du stade de Gerland, ou, tout récemment, la réfection de la place des Pavillons, la cité-jardin regarde passer les grues. Pourtant, l’utopie urbaniste bâtie entre 1924 et 1932 pour loger les ouvriers des usines et des abattoirs de La Mouche, comme on désignait alors Gerland, « c’est une priorité ». Les mots sont de Grégory Doucet et ils

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 11 minutes

Par Nicolas Barriquand