Soulagés, les deux hauts fonctionnaires des impôts Marc et Karine Menvielle, qui comparaissaient vendredi devant le Tribunal correctionnel de Toulouse pour « corruption, concussion, prise illégale d’intérêts et violation du secret professionnel », sont tombés dans les bras de leur avocat Maître Thierry Carrère, lorsque la présidente a levé la séance, à peine deux heures après avoir démarré.

Tous deux vêtus d’un costume impeccable, le couple échappe, pour cette fois-ci, à l’examen des nombreuses infractions qui leur sont reprochées – huit pour lui et trois pour elle- commises entre 2013 et 2020. L’ancien directeur adjoint du pôle fiscal des finances publiques de Haute-Garonne et son épouse, responsable de la 4è division de la direction des contrôles fiscaux de Haute-Garonne, sont soupçonnés d’avoir alerté le restaurateur Philippe Lacassagne (patron de la Compagnie française) de l’imminence d’un contrôle fiscal, en lui transmettant des courriels confidentiels et en échangeant avec lui des SMS entre mars 2017 et juillet 2018. Mais également d’avoir freiné le recouvrement d’une dette fiscale de l’homme d’affaires Guy Lahournère, en échange de cadeaux et d’avantages tels que des séjours en Chine et à l’île Maurice, mais aussi d’une promesse d’embauche de Marc Menvielle une fois qu’il serait à la retraite.

Philippe Lacassagne et Guy Lahournère étaient également convoqués à la barre. Le premier des deux vient d'être jugé par le Tribunal correctionnel de Toulouse et risque une peine de prison, une amende, l’interdiction de gérer ainsi que la saisie de . . .

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement

Armelle Parion
Armelle Parion collabore avec Mediacités Toulouse depuis octobre 2018, enthousiaste d’avoir trouvé un média qui fait la part belle aux enquêtes. Correspondante pendant neuf ans pour le Parisien-Aujourd’hui en France, elle a aussi travaillé pour la radio (Radio France, Radio Solidaire) ainsi que des supports économiques (Touléco) et culturels (Lettre du spectacle).