Auchan, Leroy Merlin, Decathlon en Russie: partir ou rester, le dilemme des Mulliez

En décidant de laisser ses trois enseignes phares continuer à opérer en Russie, l’Association familiale Mulliez s’est attirée un flot de critiques, tant en France qu’à l’étranger. Mediacités fait la synthèse des meilleurs articles qui éclairent les raisons de ce choix et ses conséquences.

Auchan en Russie p
L’enseigne d’un hypermarché Auchan sur la façade d’un centre commercial à Moscou. Photo : Mikhail Japaridze/TASS/Sipa USA/SIPA

Près d’un mois après le déclenchement de la guerre en Ukraine, Auchan, Leroy Merlin et Decathlon sont toujours ouverts en Russie. « Les trois enseignes phares de l’association familiale Mulliez (AFM) continuent d’exploiter plus de 400 magasins russes alors que les mesures de rétorsion économiques s’intensifient », constate le site d'information LSA, spécialisé dans la grande distribution.

Selon le délégué syndical CFDT Gilles Martin, interrogé par l’AFP, Auchan aurait indiqué en interne « avoir fait le choix de ne pas quitter la Russie afin de continuer à verser les salaires et fournir de l'alimentation » à la population. « C'est un choix qui risque d'être de plus en plus difficile à tenir », estime toutefois le représentant du personnel. Et ce d’autant plus que la pression est mise désormais directement par l’Ukraine.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Par Yves Adaken