Laurent Wauquiez : traversée du désert entre Alpes et Massif central
« Il sera là tout le temps, beaucoup plus présent et beaucoup plus actif », prédit son premier vice‐président Etienne Blanc sur France 3. Depuis l’annonce de sa démission de la tête des Républicains, dimanche soir sur TF1, Laurent Wauquiez n’est plus « que » président de la région Auvergne‐Rhône‐Alpes. « Je me suis toujours construit par le terrain. (…) Qu’est-ce que je vais faire ? Je vais juste me consacrer à me battre pour ces habitants qui m’ont fait confiance. Tout simplement. Et sans doute que ça me fera du bien », a déclaré l’ex-patron de la droite, acculé par les siens à remettre son tablier, suite à la débâcle de son parti aux élections européennes (8,5%). « “Prendre du recul” et se consacrer à ses mandats locaux, une formule consacrée chez les politiques qui n’ont renoncé à aucune ambition », commente le quotidien Le Monde qui fait le calcul : l’ancien maire du Puy‐en‐Velay se sera maintenu à la présidence du parti pendant « un an, cinq mois et vingt‐trois jours ».

La traversée du désert de Laurent Wauquiez se fera donc entre les Alpes et le Massif central. Outre la présence accrue du boss, Etienne Blanc s’attend à une autre évolution : « La Région était très marquée par l’image des Républicains. Donc c’est un changement profond. On …

🤚STOP Cet article est réservé à nos abonnés.
 Cependant…
😀 Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d’abonnement.
Ou bien apprenez‐en plus sur Mediacités…
Si vous êtes déjà abonné, connectez‐vous.

Mediacités c’est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 300 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !