L’Oeil de Mediacités – Procès-tribune pour les décrocheurs de Macron ; rentrée au poil pour Wauquiez ; le RN embauche Kotarac

Des militants écologistes devant la justice pour avoir décroché le portrait d'Emmanuel Macron ; la communication rasoir de Laurent Wauquiez ; la Métropole de Lyon déboutée (de nouveau) sur la taxe sur les ordures ; quand Manuel Valls voyait Gérard Collomb à Bercy ; Andrea Kotarac, nouvelle petite main du RN... L'actualité lyonnaise scrutée par Mediacités.

lyon bidule
Illustration : Jean-Paul Van Der Elst

Climat : un procès-tribune pour les décrocheurs du portrait de Macron
Pour les écologistes, la rentrée a commencé au palais de justice. Lundi 2 septembre, Fanny Delahalle et Pierre Goinvic, deux militants d’Action non-violente-COP21, comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Lyon pour « vol en réunion ». Leur délit : avoir décroché, le 21 février dernier, le portrait officiel d’Emmanuel Macron dans la mairie du 2e arrondissement pour protester contre son inaction face au réchauffement climatique.

Dès le matin, près de 250 militants se sont installés place Guichard, transformant l’audience en un « forum citoyen », à grand renfort de pancartes, ateliers, fanfares et slogans. Le procès a également offert une tribune aux écologistes. Deux personnalités étaient en effet appelées à témoigner par la défense. Wolfgang Cramer, directeur de recherche au CNRS et contributeur au Giec, et l’ancienne ministre Cécile Duflot, aujourd’hui directrice d’Oxfam-France. Cette dernière a pointé la « responsabilité » du gouvernement français, dans son échec à protéger les Français du réchauffement climatique. « Je sais la capacité d’action d’un gouvernement, pour l’avoir vu de près, et je peux vous dire qu’il ne s’agit pas d’une incapacité mais d’un manque de volonté politique », a -t-elle déclaré, comme le rapporte Libération qui a assisté à l’audience.

Le décrochage de la mairie du 2e arrondissement de Lyon, réalisé le même jour qu’à Paris, Biarritz et Ustaritz, avait marqué le début d’une . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Nicolas Barriquand et Mathieu Périsse