L’Œil de Mediacités – Képénékian entre en scène ; Collomb accélère ; le PS investit ; Le Petit Paumé s’égare…

Georges Képénékian se déclare candidat pour l'élection municipale de Lyon et complique (encore un peu plus) l'imbroglio macroniste ; Gérard Collomb réunit ses soldats ; les écolos misent sur Bruno Bernard ; bisbilles socialistes à Vénissieux ; les étudiants de l'EM Lyon dérapent dans Le Petit Paumé... L'actu lyonnaise scrutée par Mediacités.

lyon bidule
Illustration : Jean-Paul Van Der Elst

 
Municipales : et maintenant Képé !
Il ne manquait plus que lui. Ce lundi, Georges Képénékian s’est déclaré candidat à la mairie de Lyon. Le premier adjoint de Gérard Collomb connaît le poste : c’est lui qui a joué « l’intéri-maire » entre 2017 et 2018, quand le baron était ministre de l’Intérieur. Sauf qu’entre les deux hommes, tout a changé depuis. « Képé » se lance sans l’aval du maire de Lyon – « resté sans voix », selon Le Progrès – ou plutôt contre lui. L’ancien chirurgien soutient David Kimelfeld, le président sortant du Grand Lyon, en guerre contre Gérard Collomb pour l’autre scrutin de mars 2020, l’élection métropolitaine.  Il ne sollicitera pas l’investiture de La République en marche (LREM). « Nous arrivons à la fin d’un cycle de 20 ans, déclare-t-il dans Tribune de Lyon. Je crois qu’il faut aujourd’hui proposer quelque chose de nouveau. » Pour mémoire, Georges Képénékian, 70 ans, n’est dans les bagages de Gérard Collomb (d’abord comme adjoint à la Culture, puis premier adjoint et remplaçant) « que » depuis 11 ans… La moitié du cycle donc.

Avec ce nouveau candidat déclaré, « le berceau de la Macronie » qu’est Lyon se transforme chaque jour un peu plus en pétaudière. Hier, mardi 14 octobre, les instances parisiennes de LREM ont accordé, sans surprise [lire L’œil de la semaine dernière] l’investiture du parti à Gérard Collomb pour l’élection métropolitaine. Il aura sur sa route son ancien dauphin David Kimelfeld, parti à la bataille en dissident de son parti et ragaillardi par l’entrée en piste de Georges Képénékian. « Je me réjouis de ce choix, qui marque le début d’une grande complicité », a-t-il déclaré. Les deux trublions d’En Marche pourraient faire tribune commune ce mercredi soir pour le meeting du président de . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 8 minutes

Par Nicolas Barriquand et Mathieu Périsse