Collège ou stade ? A Vénissieux, la ville de Lyon lâche l'AS Duchère
L’AS Duchère est-elle allée trop vite en besogne ? En mai dernier, le club de foot annonçait son déménagement pour 2021 vers le stade de la plaine des jeux des Etats-Unis, à la limite entre Vénissieux et le 8e arrondissement de Lyon. La formation lyonnaise, fraîchement rebaptisée « Sporting club de Lyon », évolue actuellement en National et affiche de grandes ambitions, en espérant se hisser en Ligue 2, puis en Ligue 1 dans les prochaines années. Le Matmut Stadium de Vénissieux, ancien fief du Lou Rugby aujourd’hui à l’abandon après le départ du club au stade de Gerland, constituerait un précieux atout dans cette conquête des sommets.

Mais l’annonce a fait rugir la maire de Vénissieux, qui n’avait manifestement pas été informée du projet : « J’en ai marre qu’on nous impose des projets », lâche Michèle Picard interrogée par Le Progrès la semaine dernière. Car le terrain de la plaine des jeux a la particularité d’être la propriété de la ville de Lyon, qui soutient le club de foot dans ses rêves de grandeurs, tout en étant situé sur la commune de Vénissieux, qui souhaiterait plutôt construire un collège sur cet emplacement, aujourd’hui occupé par des forains.

Compétente en matière de collèges, la Métropole de Lyon s’est positionnée en arbitre… et a accordé le point à la mairie de Vénissieux. « Je partage l’opportunité que peut représenter la plaine des jeux », a estimé David Kimelfeld dans un courrier cité par Le Progrès. Un camouflet pour la ville de Lyon, qui a finalement battu en retraite la semaine dernière, en estimant que le projet du Sporting club de Lyon n’était pas forcément prioritaire. Vous avez dit rétropédalage ? « C’est le club qui a communiqué à l’époque. Pas nous », réfute l’adjoint aux sports de Lyon Yann Cucherat. Les dirigeants du club n’ont plus qu’à trouver un autre point de chute…

L’implantation d’un nouveau collège commun à Vénissieux et au 8e arrondissement, qui a les faveurs de la Métropole, apparaît comme une nécessité. Sur le mandat 2015-2020, le Grand Lyon estime . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Mathieu Périsse  et  Nicolas Barriquand
Mathieu Périsse collabore avec Mediacités Lyon depuis juin 2017, convaincu de la nécessité d’une information locale indépendante et percutante. Lyonnais de naissance, il a d’abord travaillé pour la radio (Radio France, RTS), notamment lors de reportages longs-formats à l’étranger (Afghanistan, Biélorussie, Chypre, Burkina Faso…). Membre du collectif de journalistes We Report, il écrit régulièrement pour Mediapart, journal pour lequel il a enquêté pendant un an sur la pédophilie dans l’Eglise catholique (également en lien avec Cash Investigation).