La lettre incendiaire des avocats au préfet
 
Quand les avocats provoquent une colère aussi noire que leur robe... Le 12 décembre dernier à Nantes, en marge d’une manifestation de seize barreaux du Grand Ouest contre la "loi de programmation 2018-2022 et de réforme de la justice", leurs bâtonniers demandent à être reçus par le nouveau préfet de Région, Claude d’Harcourt. « Indisponible » à ce moment-là, ce dernier décline et envoie un subordonné le représenter. Fureur des bâtonniers qui, dans la foulée, font parvenir au représentant de l’État une lettre incendiaire que Mediacités s'est procuré.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois