Sale ambiance dans les communes maraîchères de Loire-Atlantique
Les maires des communes maraîchères de Loire-Atlantique ont reçu début février une lettre des Maraîchers nantais. L’objet du courrier : « climat délétère ». On y apprend qu’un producteur de mâche du département a découvert, lundi 3 février 2020, des « slogans tagués à la peinture sur ses outils de production dans une parcelle près de Nantes ». Pas de nom, pas de médiatisation, mais « une plainte a été déposée ». La Fédération a en revanche choisi d’informer les élus, par une lettre au ton particulièrement véhément. Le(s) auteur(s) du délit y sont assimilés à des « Prêcheurs de l’Apocalypse », terme tout droit sortie de la rhétorique FNSEA (le syndicat majoritaire), qui a également inventé le terme « d’agri-bashing ». La Fédération des maraîchers invite aussi les élus à ne pas céder à « l’instrumentalisation facile des réseaux sociaux pour construire un lobby terroriste (sic) auprès des actuels ou futurs élus ». Et en guise de preuve de leur volonté de dialogue, les maraîchers proposent un mail, question.maraichage@maraichersnantais.fr , à laquelle élus et administrés pourront adresser leurs questions. Il n’est pas précisé si les journalistes pourront eux aussi envoyer leurs questions (mais on essaiera, même si on n’a encore jamais obtenu de réponse)… En tout cas, quelques semaines après la mise en place de la cellule nationale de suivi . . .

En août, profitez de 15 jours pour lire cet article et tous les autres !