Image d'illustration : étudiants en amphi à l'université de Bordeaux // © Olivier Got - Université de Bordeaux

La systématisation des cours à distance avec le confinement creuse-t-elle la tombe du modèle universitaire ?

Sa parole est rare et sa plume acérée. Dans un dossier consacré aux universités vidées de leurs professeurs et de leurs étudiants par la crise sanitaire, le quotidien L’Opinion donne la parole à l’écrivain Philippe Forest. Professeur de littérature à l’université de Nantes depuis près de 25 ans, il y dresse un constat plutôt rude et pessimiste de l’enseignement à distance pratiqué ces derniers mois. Une pratique systématisée pour les circonstances mais qui ne fait que confirmer, selon lui, une tendance bien plus lointaine, conduisant vers cette « tyrannie numérique » qu’il dénonçait dans un essai par en septembre.   

Avec l’auteur – entre autres – de Sarinagara, tout le monde en prend pour son grade. Le système universitaire dans son ensemble, bien sûr, mais aussi les étudiants et enseignants, plongés d’après lui dans une forme d’acceptation passive. « Je m’attendais à des réactions de rejet » mais « finalement beaucoup d’entre eux trouvent leur compte à ne pas remettre les pieds à la fac. Sans aller jusqu’à parler de la “servitude volontaire” de La Boétie, c’est un fait qu’une partie . . .

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement

Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.

Précédemment dans l'Oeil

Le rendez-vous Mediacités sur SUN – Le Son unique : menaces sur le chantier du CHU de Nantes

Chaque premier mercredi du mois, retrouvez les enquêtes de Mediacités sur l'antenne de SUN - le Son unique (93.0 FM à Nantes), à 18 h 45. Pour ce premier numéro, David Picot raconte les coulisses de son enquête sur le chantier du CHU au micro de Cécile Rolland. Un entretien à retrouver en podcast et en vidéo sur le site de SUN. 

La justice épingle le « faux » contrat de l’ancien directeur de la médecine du travail nantaise

L'ancien directeur et l'ancien président du conseil d'administration du SSTRN ont été reconnu coupable de « faux » par le tribunal correctionnel de Nantes. En cause : un contrat de travail antidaté prévoyant un confortable parachute doré.