« Notre découverte permet de comprendre comment le virus du Sida se propage de façon beaucoup plus importante chez les personnes atteintes de tuberculose », explique Christel Verollet, chercheuse Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Elle est membre de l'Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (IPBS), un important laboratoire (CNRS-Université Paul Sabatier, 149 chercheurs permanents) situé sur le campus de Rangueil.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois