Toulouse: une avancée majeure dans la recherche sur les co-infections tuberculose et Sida

La découverte d’une équipe de chercheurs toulousains permet d'envisager des traitements plus efficaces contre les co-infections de VIH et de tuberculose, nombreuses dans les pays tropicaux.

Capture f3
Capture d’écran France 3 Occitanie

« Notre découverte permet de comprendre comment le virus du Sida se propage de façon beaucoup plus importante chez les personnes atteintes de tuberculose », explique Christel Verollet, chercheuse Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Elle est membre de l'Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (IPBS), un important laboratoire (CNRS-Université Paul Sabatier, 149 chercheurs permanents) situé sur le campus de Rangueil.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : < 1

Par Frédéric Dessort