Toulouse Métropole va-t-elle vraiment freiner l’appétit des promoteurs ?

Le PLU intercommunal-habitat trace les grandes lignes de la densification à l'échelle métropolitaine, en freinant la construction à Toulouse. Un objectif réalisable ?

Tlse2030 JLMoudenc1
Jean-Luc Moudenc, lors de l’événement Toulouse2030 sur la place du Capitole. Photo: Emmanuel Riondé

Maîtriser la densification sur l'ensemble des communes de la métropole de Toulouse : ce sont les maîtres-mots du plan local d'urbanisme intercommunal-habitat (PLU-IH) voté par le Conseil métropolitain, jeudi 11 avril. Après des années de frénésie de construction dans la ville-centre, l'effort devra être mieux réparti dans le reste du territoire métropolitain.

« Ce document nous engage à construire en moyenne 7 000 logements sur l'ensemble des 37 communes chaque année, détaille dans La Tribune Karine Traval-Michelet, maire de Colomiers et vice-présidente de Toulouse Métropole Habitat. Ces constructions ont été réparties sur tout le territoire de manière concertée. La ville de Toulouse en accueillera 50 %, les communes de la 1ère couronne 30 %, les communes intermédiaires 10 % et les communes les plus éloignées 10 % également. »

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Frédéric Dessort