À Lille, un café utopique pour libérer parents et enfants

Les bambins s’y épanouissent, leurs parents s’y ressourcent un moment. Installé dans le quartier de Fives, à Lille, depuis 2008, le café des enfants Les Potes en ciel entend offrir un espace de respiration salutaire à différentes générations, tous milieux sociaux confondus. Un vœu pieux ?

2022-04-cafe-enfants
Conçu pour être un « lieu de l’enfance », le café des enfants Les Potes en ciel, 70 rue de Flers à Lille Fives, compte plus de 400 visiteurs réguliers. Photo : Matthieu Slisse / Mediacités.

«Ce lieu, c’est un cocon pour les familles » résume Léa, jeune maman de 30 ans. Installé depuis 2008 à Fives, Les Potes en ciel est un café un peu différent, un café des enfants. Certains visiteurs ne tiennent pas encore debout, alors tout le monde y circule pieds nus. La convivialité d’un bistrot, une ribambelle de gamins en plus. Pendant que quelques parents refont le monde autour d’un thé, des enfants peignent et bricolent, d’autres jouent à cache-cache ou au babyfoot. « C’est un espace particulièrement adapté aux enfants en bas-âge, explique Marie Chaurin, la coordinatrice du lieu. Les éléments de jeu sont à leur hauteur, pour leur offrir un maximum de liberté. »

Rue de la gaieté. Le panneau installé sur la façade semble avoir été fait sur mesure pour correspondre à l’atmosphère Potes en ciel. Des sourires, des couleurs, des éclats de rires, une odeur de crêpes et de peinture fraîche. « Je viens ici parce que je sais que ça fait plaisir à mes enfants », raconte Jean-Baptiste, un habitué venu avec ses deux filles Annette, 3 ans et Maïten, 6 ans. Ce mercredi matin, elles participent à un atelier de peinture végétale. « Ça structure la journée, et ça me permet de leur faire faire une activité dans un cadre adapté », ajoute-t-il.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Matthieu Slisse