Précarité et épidémie : comment protéger les sans-abris 

Les consignes de précaution sanitaire ont eu du mal à atteindre les personnes les plus précaires pendant le confinement. À Toulouse, les associations et professionnels de santé ont innové pour éviter le pire.

Maraude
Nicolas, un médecin généraliste bénévole en maraude pour l’association Médecins du monde, avec Loredana et son beau-père, deux habitants d’un campement, situé près de la route d’Espagne, à Toulouse. / © Antoine Bazin

    

Des boissons chaudes et de quoi manger. Comme tous les matins, une trentaine de SDF goûtent un peu de réconfort Chemin du Raisin, à quelques encablures de la gare Matabiau de Toulouse. Contre virus et marée, les bénévoles du Secours Catholique distribuent leur traditionnel petit-déjeuner. Les masques et le gel hydroalcoolique en plus. Assis côte à côte sur le trottoir, Franck et Pascal, tous deux la cinquantaine, savourent leur café. La distanciation physique ? A quoi bon ? « Le virus est sélectif, il ne veut pas de nous, il se dit qu’on galère déjà assez, lâche Franck. Si je dois l’avoir, je l’aurais. »

Ce fatalisme ronge beaucoup de bénéficiaires. « Quand vous êtes arrivés à un dénuement total, qu’est-ce qui peut vous arriver de pire ? » estime Andrew Nguyen, responsable des maraudes pour le Secours Catholique. Sur le terrain, les acteurs constatent en outre que les messages sur les fameux « gestes barrières » atteignent de fa . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par No guest author exists with the given ID (93067).