Transformons nos villes après le coronavirus

En quelques semaines, la pandémie de Covid-19 a bouleversé nos vies, nos comportements et nos priorités. Mais transformera-t-elle durablement nos villes ? Avec vous, nous allons mettre en lumière des réponses locales aux multiples problèmes révélés ou exacerbés par l’épidémie. Pour que cette épreuve n’ait pas servi à rien.

Les réponses locales à la crise du coronavirus

Parmi les cinq thématiques ci-dessous, aidez-nous à identifier les initiatives nées pendant le confinement et qu’il faudrait conserver voire développer, selon vous, après le 11 mai. Nous enquêterons sur vos suggestions.

Consommation et activités locales

Commerces de proximité, circuits courts alimentaires, livraisons à domicile, échanges de services, horaires décalés… Que faudrait-il garder du confinement ?

Contribuer

Logement

Baisses de loyers, espaces extérieurs, habitat partagé, réquisitions de logements, voisinage… Que faudrait-il garder du confinement ?

Contribuer

Nature en ville

Biodiversité, baisse de la pollution lumineuse, environnement sonore, végétalisation des rues… Que faudrait-il garder du confinement ?

Contribuer

Solidarités

Aide alimentaire, lutte contre les violences faites aux femmes, suivi médical à distance, solidarité intergénérationnelle, gratuité des services, tarifs sociaux… Que faudrait-il garder du confinement ?

Contribuer

Transports

Covoiturage, vélo, transports en commun, marche à pied, « urbanisme tactique »… Que faudrait-il garder du confinement ?

Contribuer

Foire aux questions

  • Qu’entendons-nous par « réponse locale à la crise du coronavirus » ?

  • Cela veut-il dire que Mediacités se convertit au « journalisme de bonnes nouvelles » ?

  • Allons-nous traiter toutes les contributions ?

  • Nos enquêtes sur des solutions nées durant l’épidémie

    L’Autre Hangar, la plateforme de solidarité née du confinement qu’il faudrait pérenniser

    Nantes D'un côté, des dons qui affluent. De l'autre, des associations en manque de bénévoles et qui font face à une augmentation du nombre de bénéficiaires. À Nantes, durant le confinement, la création de l'Autre Hangar a permis de mettre en lien ces différents acteurs, pour stocker et redistribuer efficacement denrées alimentaires et produits d'hygiène.

    Précarité et épidémie : comment protéger les sans-abris 

    Toulouse Les consignes de précaution sanitaire ont eu du mal à atteindre les personnes les plus précaires pendant le confinement. À Toulouse, les associations et professionnels de santé ont innové pour éviter le pire.

    Covid et malades psy : le téléphone pour garder les pieds sur terre

    Lille Pour empêcher de perdre de vue les patients suivis en centres médico-psychologiques lors du confinement, l’Établissement public de santé mentale de l’agglomération lilloise a eu recours en urgence à l’outil le plus simple qui soit : le téléphone. Une solution qui a montré un réel potentiel… et de sérieuses limites.

    Cinéma chez soi : le pari des salles indépendantes lyonnaises au temps de l’épidémie

    Lyon D’abord sonnés par la fermeture brutale des salles obscures, dès le 14 mars, des exploitants de salles indépendantes de l’agglomération lyonnaise ont renoué le lien avec leurs habitués grâce à des séances d’un genre nouveau.

    #PourEux : cuisiner un « bon petit plat » pour les SDF de sa ville

    National Né au début du confinement à Lyon, Lille et Paris, le mouvement #PourEux s’est étendu petit à petit dans plusieurs villes de France et d’ailleurs. Le principe est simple et sans engagement : des bénévoles cuisinent une part de plus, des livreurs viennent chercher le panier repas et l’offrent à un sans-abri ou une personne précaire. À l’heure de la reprise progressive du travail, ce bel élan peut-il perdurer ?

    Décrochage scolaire : à Toulouse, la mobilisation s’organise

    Toulouse Depuis le début de la crise sanitaire, 800 000 enfants auraient été « perdus » par leurs enseignants, d’après le ministre de l’Éducation. Malgré le manque d’équipements informatiques ou les difficultés des élèves à travailler à la maison, des professeurs, associations et bénévoles sont en partie parvenus à maintenir le lien. 

    Protection de l’enfance : le confinement fait émerger solutions – et questions – nouvelles

    Nantes Crainte d’une explosion des violences, impossibilité d’effectuer certaines visites aux familles… Durant deux mois, la protection de l’enfance a dû faire face à une situation inédite. Mais le confinement a aussi permis de repenser les besoins et d’inventer de nouveaux dispositifs pour protéger les enfants. A l’image de cet internat éphémère ouvert à Nantes.

    #DansMaVille : aidez-nous à repérer des solutions locales nées de la crise du coronavirus

    National Mediacités lance une nouvelle série d’enquêtes collaboratives #DansMaVille. Découvrez comment vous pouvez concrètement aider nos journalistes, en partageant des initiatives locales qui répondent aux problèmes révélés par la crise du Covid-19.

    Vous aimeriez lire toutes nos enquêtes collaboratives ?

    Faites vivre l’investigation locale, soutenez Mediacités