« Sciences Police » : la police du Nord a-t-elle commandé une enquête aux étudiants de l’IEP de Lille ?

La direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Nord a proposé à des étudiants de Sciences Po Lille de réaliser un mémoire sur les nouveaux mouvements sociaux, « des gilets jaunes au passe sanitaire ». Face à une polémique qui enfle sur les réseaux sociaux, Mediacités a tenté d’y voir plus clair.

IEP_Lille
La façade de Sciences Po Lille. Photo : CC BY-SA 4.0/ VVVCFFrance

Pourquoi ça fait polémique
« Après Sciences Po Lille, Sciences Police ? ». Le titre d’un article paru la semaine dernière dans Le Canard Enchaîné fait sourire. Et réagir : sur Twitter, des centaines d’internautes relaient l’information selon laquelle la police aurait « commandé » un mémoire à des étudiants de l’Institut d’études politiques (IEP) de Lille sur les mouvements sociaux émergents.

« Certain·e·s étudiant·e·s ont encore des valeurs et refusent de travailler main dans la main avec la police », tonne ainsi le syndicat SUD Solidaires des étudiants de Lille dans un tweet. Jointe par Mediacités, une militante de ce syndicat qui se fait appeler Camille, étudiante à Sciences Po Lille, abonde : « Ce “mémoire” n’est pas anodin : il donne l’impression qu’on demande à des étudiants de trouver des outils pour réprimer les mouvements sociaux. » Pour elle, les services de police chercheraient à « profiter de l’aura des étudiants pour approcher des personnes qui manifestent et ainsi recueillir une mine d’informations ».

https://twitter.com/SolEtuLille/status/1478682886165389314?s=20

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Pierre Leibovici