C’est une drôle d’année scolaire qui s’achève. Au lycée général et professionnel Gaspard Monge - La Chauvinière, à la lisière du quartier de la Boissière, l’ambiance n’est qu’à demi studieuse. Un peu comme durant toute l’année scolaire d’ailleurs, passée entre classes en visio et cours en demi-groupes. Et, cette année, il n’y aura même pas une photo de classe pour entretenir les souvenirs…        

Que restera-t-il de ces deux années Covid pour ces lycéens ? Sans doute un goût d’amertume plus que de colère :

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois