Une vielle caravane a longtemps occupé le parking situé derrière le centre commercial de la Boissière, voué à la destruction. Mais depuis la rentrée, elle a disparu. Il a été fait place nette pour préparer l’arrivée des premiers engins de chantier, toujours annoncée comme imminente. Au fil des mois, cette caravane et ses deux occupants, Nadir et Ibra*, sont devenus des figures du quartier. L’après-midi, les deux amis avaient pris l’habitude d’offrir du thé à la menthe aux habitants de passage et ils bénéficiaient en retour de la solidarité des « gens des tours », comme ils aimaient les appeler.        

Un jour, celui-là leur avait « donné deux kilos de sardines à griller en rentrant du boulot », un autre « s’était ramené avec un cageot de fraises à peine abîmées ». Après plusieurs années à bourlinguer en France, Nadir est venu « se poser un peu par hasard à la Boissière ».

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois