Une année à la Boissière : le temps des habitants, celui des politiques et celui du chantier

[Episode 10 ] Un an plus tard, notre série s’achève alors que les travaux du centre commercial de la Boissière n’ont toujours pas démarré. En un an, le bâti, lui, s’est profondément dégradé. Comme un symbole du sentiment d’abandon dont souffrent les habitants. Et de l’écart qui sépare leurs attentes de celles des élus.

boissière-9-une_AP
Dans le quartier de la Boissière, les grands travaux de rénovation urbaine n’ont toujours pas commencé. En attente de destruction, le petit centre commercial est partiellement muré mais son état se dégrade et les trafics prolifèrent… / Photo : Armandine Penna

Il y a tout juste un an nous débutions notre série de reportages sur le quartier de la Boissière, à Nantes Nord en évoquant les travaux à venir dans le cadre d’une grande opération de renouvellement urbain. L’espoir était grand, alors, de voir se transformer la zone qui entoure le petit centre commercial, située à l’entrée du quartier. A terme, l’objectif est ainsi non seulement de détruire le centre, mais surtout de construire un petit collectif d’une centaine de logements, dont 60 % à prix libre encadré, avec de nouvelles cellules commerciales au rez-de-chaussée.            

Mais au fil des mois, c’est surtout la lente dégradation des espaces publics et du bâti que nous avons pu constater.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Temps de lecture : 12 minutes

Par Elvire Bornand et Frédérique Letourneux