S’il est élu maire de Lille, Julien Poix candidat soutenu par la France Insoumise veut faire du beffroi « une mairie ouverte ». Sur le modèle des audiences matinales instituées par la cheffe du gouvernement de la ville de Mexico, Claudia Scheinbaum, depuis son élection en décembre 2018.

Quatre jours par semaine de 6h à 10h du matin, sans rendez-vous et en fonction de l’ordre d’arrivée, les Lillois pourront interpeller directement le maire et les élus, installés derrière une table dans le grand hall art déco du beffroi.  

Problèmes de bruit, de voisinage, de fiscalité, idées d’aménagement urbains, projets culturels…  « On dira tout simplement aux gens s’il est possible ou non de répondre à leur demande et on les orientera le cas échéant vers les services techniques invités eux aussi à être présents », imagine déjà Julien Poix. Ne reste plus qu’à convaincre les agents de pointer à 6 heures du mat’.

Alexandre Lenoir

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h