Bruno Cassette, directeur général des services de la Métropole européenne de Lille depuis 2014 (capture d'écran/video EFAP Lille)

La MEL a perdu son directeur général des services

Selon plusieurs sources internes, le directeur général des services de la Métropole européenne de Lille (MEL), Bruno Cassette, aurait quitté ses fonctions en toute discrétion le 23 octobre dernier. Il aurait juste averti, via un courriel lapidaire envoyé à ses adjoints du comité de direction, de son intention de solder ses congés et ne pas réintégrer son poste par la suite. Ni l’intéressé, ni le président de la MEL, joints par Mediacités le jeudi 5 novembre, n’ont confirmé cette information.

Ce même 23 octobre, la collectivité a publié sur son site une annonce de recrutement pour un poste de DGS de catégorie cadre A+. La date limite de candidature est fixée au 23 novembre et le poste est à pourvoir au 1er janvier 2021.

Le départ brutal de Bruno Cassette - que d’aucuns disent être la conséquence d’une demande expresse du président de la MEL - ouvre de facto une période d’intérim en interne. « Il se barre du jour au lendemain sans organiser la transition », déplore furieux l'un des directeurs de l'institution. Début octobre, le cabinet parisien de recrutement Fursac & Anselin, mandaté pour trouver un successeur à Bruno Cassette, assurait à Mediacités qu’un candidat avait été retenu - sans donner plus de précision. Il est très fréquent qu’une annonce de poste soit officiellement diffusée alors que recrutement est déjà finalisé...

Cette vacance de poste intervient au plus mauvais moment pour la . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Précédemment dans l'Oeil

Tourcoing : les trois échecs de la politique de la ville à la Bourgogne

Malgré une rénovation urbaine ambitieuse dans les années 2000, l’attractivité du quartier classé “prioritaire” s’est encore dégradée, selon un rapport de la Cour des comptes.

Squat du 5 étoiles : la justice relaxe la majorité des opposants à l’expulsion

Le tribunal correctionnel de Lille a rendu son verdict dans le procès des seize personnes interpellées suite à l’expulsion du squat du 5 étoiles, le 4 juin 2019.