Bruno Cassette, directeur général des services de la Métropole européenne de Lille depuis 2014 (capture d'écran/video EFAP Lille)

La MEL a perdu son directeur général des services

Selon plusieurs sources internes, le directeur général des services de la Métropole européenne de Lille (MEL), Bruno Cassette, aurait quitté ses fonctions en toute discrétion le 23 octobre dernier. Il aurait juste averti, via un courriel lapidaire envoyé à ses adjoints du comité de direction, de son intention de solder ses congés et ne pas réintégrer son poste par la suite. Ni l’intéressé, ni le président de la MEL, joints par Mediacités le jeudi 5 novembre, n’ont confirmé cette information.

Ce même 23 octobre, la collectivité a publié sur son site une annonce de recrutement pour un poste de DGS de catégorie cadre A+. La date limite de candidature est fixée au 23 novembre et le poste est à pourvoir au 1er janvier 2021.

Le départ brutal de Bruno Cassette - que d’aucuns disent être la conséquence d’une demande expresse du président de la MEL - ouvre de facto une période d’intérim en interne. « Il se barre du jour au lendemain sans organiser la transition », déplore furieux l'un des directeurs de l'institution. Début octobre, le cabinet parisien de recrutement Fursac & Anselin, mandaté pour trouver un successeur à Bruno Cassette, assurait à Mediacités qu’un candidat avait été retenu - sans donner plus de précision. Il est très fréquent qu’une annonce de poste soit officiellement diffusée alors que recrutement est déjà finalisé...

Cette vacance de poste intervient au plus mauvais moment pour la collectivité engagée dans un vaste plan de relance de 66,1 millions d’euros pour soutenir les entreprises, les artisans, les commerçants ou les associations du territoire pénalisés par la crise sanitaire du Covid-19. Un plan qui a d'ailleurs dû être renforcé, lors du conseil communautaire du 16 octobre, car il n’était que très peu sollicité par les acteurs locaux.

Le futur DGS aura aussi pour mission de remettre d’aplomb une collectivité bousculée par les méthodes autoritaires de Bruno Cassette. En atteste notamment le signalement que la CGT, syndicat majoritaire à la MEL, a adressé le mercredi 4 novembre au Procureur de la République de Lille pour les faits présumés de discrimination syndicale et de soupçon de harcèlement syndical. Un signalement qui succède à un autre courrier au Procureur, daté du 30 octobre, qui évoque un « management par la terreur » et de « graves manquements aux obligations de prévention destinées à protéger les agents » en raison des conditions de travail jugées mauvaises au nouveau siège de la MEL.

Jacques Trentesaux

Précédemment dans l'Oeil

Un Conseil de la nuit lillois pour apaiser les tensions dans le secteur Masséna-Solférino

Lors du conseil municipal du 8 octobre, les élus ont approuvé les grandes lignes du futur Conseil de la nuit, qui devrait voir le jour d'ici la fin de l'année 2021. Il sera chargé d'apaiser les tensions qui se multiplient dans le quartier Masséna-Solférino.

Carrefour a rejeté une offre de rachat de la famille Mulliez

Coup de théâtre dans les discussions entre Carrefour et la famille Mulliez. Les seconds ont fait une offre d'achat du premier évaluée à 16,5 milliards d'euros. Mais elle a été rejetée.