Nouvelles lignes de tram de la MEL : prochain arrêt, commission du débat public

Tramway_Lille_Transpole
Tramway de Lille Roubaix Tourcoing exploité par la société Transpole, filiale de Keolis. Photo : Sebastien JARRY/MAXPPP

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Bertrand Verfaillie

Le projet de création de cinq nouvelles lignes de tramway sera bientôt examiné par la commission nationale du débat public en vue de décider du type de concertation qui doit l'accompagner.

La Métropole européenne de Lille est contrainte réglementairement de saisir la commission nationale du débat public (CNDP) de son projet de cinq nouvelles lignes de tramway. Elle avait promis de le faire « au deuxième trimestre 2021 ». Le délai sera dépassé... mais de quelques jours seulement. Selon nos informations, le dossier sera examiné par l'instance nationale au cours de ce mois de juillet. La CNDP décidera s'il fait l'objet d'un grand « débat public », démarche dont elle assume entièrement le déroulement, ou d'une « concertation préalable », partagée avec la MEL. La procédure aurait lieu en fin d'année et début d'année prochaine.

Ainsi donc, après un sérieux retard à l'allumage, le schéma directeur des infrastructures de transport (SDIT), adopté en juin 2019, semble avoir repris de la vitesse. En avril dernier, les conseillers métropolitains ont sollicité le soutien de l'Etat, pour près de 50 millions d’euros, dans le cadre d'un appel à projets sur les transports collectifs en site propre. Réponse à venir en septembre. Dans l'attente de cet éventuel carburant, le convoi est poussé sur les rails par le bureau d'études Egis, qui assiste la MEL.
Ateliers avec les élus
Un intense programme d'ateliers, « en flux tendu » selon l'expression d'un élu participant, mobilise depuis janvier les maires concernés par les projets de tramway du nord-est et du sud-ouest de l'agglomération, et par les liaisons en bus express ou à haut . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment