Lancé sur les réseaux sociaux, le bras de fer entre Sébastien Chenu et Pastel FM se poursuit devant les tribunaux

Pastel FM2
La radio roubaisienne Pastel FM poursuit Sébastien Chenu pour diffamation après un tweet posté en février 2021. Photo : Ali Rahni / Twitter.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Brianne Cousin

Porte-parole de Marine Le Pen et du Rassemblement national, le conseiller régional des Hauts-de-France Sébastien Chenu est poursuivi en diffamation par la radio associative roubaisienne Pastel FM. En cause ? Un tweet de février 2021.

De Twitter au tribunal, il n’y a parfois qu’un pas. Le 21 février 2021, le conseiller régional Sébastien Chenu - à l’époque en pleine campagne électorale pour le Rassemblement national (RN) en vue des élections régionales - tweetait : «  Avec Xavier Bertrand, la région Hauts-de-France soutient : la chariah alimentaire (application halal), la chariah éducative (lycée Averroes), la chariah médiatique (radio Pastel) […] ». Un an plus tard, voilà le député du Nord convoqué devant le juge d’instruction pour diffamation.

https://twitter.com/sebchenu/status/1361725586348118022

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment