La Défenseure des droits s’alarme de « l’état dramatique » de la protection de l’enfance dans le Nord

Uenfant-annie-spratt-unsplash
La protection de l’enfance durant le confinement. Image d’illustration. / Photo : CC – Annie Spratt – Unsplash

Publié le

Temps de lecture : < 1

Par Brianne Cousin

Dans un communiqué publié le 14 novembre, la Défenseure des droits Claire Hédon s’alarme de l’état de la protection de l’enfance dans le Nord et la Somme. Une situation que dénoncent les professionnels du secteur depuis des années.

L’état de la protection de l’enfance est « extrêmement préoccupant » et « questionne le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant » dans les départements du Nord et de la Somme, tonne la Défenseure des droits dans un communiqué publié le 14 novembre.

Face à un « manque de places et foyer et d’assistants familiaux », des « placements non exécutés » ou encore des « mesures d’assistance éducative en milieu ouvert prises en charge dans des délais pouvant excéder six mois », Claire Hédon s’est saisie d’office de cette situation, ce qui lui permettra de « dresser un état des lieux précis » et « d’adresser des recommandations tant aux départements qu’aux services de l’État ».

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment