L’usine Toyota de Valenciennes suspectée de minimiser ses bénéfices

Toyota Yaris Onnaing
Fabrication de la Toyota Yaris à Onnaing. Photo Toyota

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : < 1

Par Matthieu Slisse

L'administration fiscale suspecte Toyota Valenciennes d'augmenter volontairement ses charges afin de payer moins d'impôts sur les bénéfices en France. Le fabricant de la Yaris, qui anticipe un redressement fiscal, a mis de côté 75 millions d’euros en 2022, a révélé le journal L'Informé.

Selon les informations du média d’investigation économique L'Informé, le fisc accuse le groupe Toyota de gonfler artificiellement les coûts de production de son usine située à Onnaing, près de Valenciennes. Une technique astucieuse : en augmentant ses coûts, Toyota réduit ses bénéfices en France et par la même occasion son niveau d'imposition.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment