Polémique sur la pelouse du Losc : le gros tacle des supporters sur le président de la MEL

La banderole déployée le 3 décembre dans l'enceinte du Stade Pierre-Mauroy par des supporters de l'équipe du Losc apostrophe directement Damien Castelain alors que les relations entre le club et la collectivité sont déjà houleuses.

2023-12-Losc-Dogues-DVE-Castelain
Le groupe de supporters des DVE arborent un "tifo" hostile au président de la MEL le 3 décembre 2023. Photo DR.

Voilà qui ne va pas améliorer les relations du Losc avec Damien Castelain (ni les nôtres, d’ailleurs !). Ce dimanche 3 décembre, lors du match remporté face à Metz (2–0), le groupe des supporters lillois des Dogues Virage Est (DVE) arborait un « tifo » ironique dans l’enceinte du stade Pierre Mauroy : « Castelain : échange pierres bleues contre pelouse ». Cette grande banderole n’a pas dû être du goût du président de la Métropole européenne de Lille (MEL), grand amateur de sports et fervent supporter de l’équipe de foot locale. Elle fait en effet explicitement référence aux soucis judiciaires de Damien Castelain, qui doit notamment comparaître à partir du 12 février pour recel d’abus de biens sociaux car il aurait bénéficié gracieusement de pavés bleus pour réaliser sa terrasse personnelle de la part d’une entreprise en lien avec la collectivité.

La pelouse en question est un motif ancien de conflit entre le Losc, club résident du stade, Eiffage et sa filiale 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Jacques Trentesaux