Pierre Chambon, tête de liste de Gérard Collomb dans la circonscription métropolitaine Lyon Centre, et figure historique du monde de la nuit lyonnaise. Photo : Mathilde Régis

Métropolitaines : Pierre Chambon, l’entrepreneur jet set de Gérard Collomb

Dans la circonscription Lyon Centre, Gérard Collomb s’appuie sur un entrepreneur fidèle de la première heure, spécialisé dans la gestion de boîtes de nuit.

La grisaille au-dessus de la place Bellecour ne dissuade pas Pierre Chambon de porter ses lunettes de soleil. Après des années en coulisses, l’entrepreneur du monde de la nuit passe dans la lumière : à 51 ans, l’homme conduit la liste LREM dans la circonscription métropolitaine Lyon Centre (1er, 2e et 4e arrondissements), dans le sillage de Gérard Collomb, et figure en dixième position sur la liste de Yann Cucherat dans le 2e arrondissement de Lyon pour les municipales.

Sa carrière est finalement très éloignée de son « rêve d’origine » : être paysan. Celui qui revendique ses racines ardéchoises a préféré conquérir des terrains plus festifs qu’agricoles en lançant des boîtes de nuit aux concepts novateurs sur d’anciens sites industriels.
De Florence Foresti à François Turcas
L’affaire qui lui met le pied à l’étrier à Lyon est « Le Jardin », un incontournable de la jeunesse dorée des années 1990, fréquenté notamment par des personnalités comme Florence Foresti, Alexandra Sublet ou le patron historique de la CPME François Turcas. Viendront ensuite l’A KBG, qui plongeait la clientèle dans une ambiance communisme soviétique ou le Studio 1, seul lieu encore ouvert et devenu aujourd’hui Le Petit Salon, qui enchaîne les soirées électro, rap et années 80.

De 2010 à 2015, l’entrepreneur devient président de la branche nuit de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) et défend son secteur au niveau national. « Je . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Précédemment dans l'Oeil

Les masques de Laurent Wauquiez et l’argent de l’Europe

La région Auvergne-Rhône-Alpes a reconnu avoir financé en partie son opération « un masque par habitant » grâce à l’aide de l’Union européenne ou de l’État. Un comble, attaque l’opposition, alors que le président de la collectivité a allègrement communiqué sur la distribution des protections en tissu à son profit.

Grégory Doucet inaugure son mandat à coups de symboles

Officiellement maire depuis samedi, l’écologiste Grégory Doucet a dévoilé les attributions de ses adjoints. Les intitulés valent parfois de longs discours.