À la brigade de traçage Covid du Rhône, « on tourne en rond »

Capture tel
Un agent de la CPAM du Rhône appelle un “cas contact”, lors d ela visite d’Olivier Véran à Lyon. Capture d’écran reportage de TF1

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Mathieu Périsse

Près de 170 personnes doivent se relayer à terme pour contacter les « cas contacts » des malades du coronavirus dans le Rhône. Pour l’instant, les appels sont rares.

« Pour l’instant, on tourne un peu en rond ». Depuis lundi, Farida* a rejoint la brigade de traçage de cas contacts de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) du Rhône. La plateforme mise en place par l’Assurance maladie dans chaque département pour appeler les personnes entrées en contact avec des malades du Covid est présentée comme un rempart essentiel contre un rebond de l’épidémie. Mais pour l’instant, les coups de fils sont rares.

« Lundi, mon groupe de huit personnes n’a passé qu’un

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment