A Toulouse, les pratiques peu éthiques d’Ethics group

Le groupe blagnacais, propriétaire de deux sociétés de conseil en entreprise, va devoir payer 174 000 euros pour rembourser l’intégralité des sommes indûment perçues au titre du chômage partiel en 2020.

2023_DECEMBRE_Ethics goups fraude au chômage partiel
Deux entreprises du groupe ont touché indûment des aides au chômage partiel pendant la pandémie de Covid. / Photo Google maps

Les conclusions de la rapporteure publique laissaient peu de doute, quant à l’issue de l’affaire jugée le 12 octobre dernier devant le tribunal administratif de Toulouse. 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Favorite

Par Dorian Cabrol