A45 : ultime coup de pression des opposants à l’autoroute

Un enterrement de première classe pour l’A45. C’est du moins ce qu’espèrent les opposants au projet de deuxième autoroute entre Lyon et Saint-Etienne. Alors que la déclaration d’utilité publique (DUP) du projet arrive à échéance le 16 juillet – rendant impossible le lancement des travaux, la coordination « Non à l’A45 » organise ce mercredi 17 juin une journée de mobilisation tout le long du parcours. Une manière de mettre une dernière fois sous pression les élus locaux et le gouvernement, un mois avant la date fatidique.

« Afin de nous assurer de cette issue, nous devons forcer la main aux élus (et notamment la ministre Élisabeth Borne) en nous mobilisant une nouvelle fois. Nous pensons que la présence médiatique d’une résistance active et mobilisable, permettra de donner du poids à la non-reconduction de la DUP », écrivent les militants sur leur site.
Recours des élus de la Loire
Une première pelletée de terre a déjà été jetée sur le cercueil du projet après l’annonce en octobre 2018 de l’abandon du projet par la ministre des Transports Elisabeth Borne. Sans surprise, cet arbitrage avait provoqué des réactions indignées parmi les élus Les Républicains de la Loire et de la Région : le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau, le président du département de la Loire Georges Ziegler et le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez ont déposé un recours et demandent toujours la prolongation de dix ans de la DUP.

Discuté depuis des décennies [Lire notre enquête parue en 2017.

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois


Mathieu Périsse
Mathieu Périsse collabore avec Mediacités Lyon depuis juin 2017, convaincu de la nécessité d’une information locale indépendante et percutante. Lyonnais de naissance, il a d’abord travaillé pour la radio (Radio France, RTS), notamment lors de reportages longs-formats à l’étranger (Afghanistan, Biélorussie, Chypre, Burkina Faso…). Membre du collectif de journalistes We Report, il écrit régulièrement pour Mediapart, journal pour lequel il a enquêté pendant un an sur la pédophilie dans l’Eglise catholique (également en lien avec Cash Investigation).

Précédemment dans l'Oeil

Grégory Doucet inaugure son mandat à coups de symboles

Officiellement maire depuis samedi, l’écologiste Grégory Doucet a dévoilé les attributions de ses adjoints. Les intitulés valent parfois de longs discours.

Grand Lyon : opposition éclatée et promesse de non-cumul malmenée au premier conseil de l’ère Bernard

Bruno Bernard élu dans un fauteuil, l’opposition éclatée en quatre, la composition de l’exécutif : récit du premier conseil de la Métropole de la mandature.