L'Université de Lyon devait rassembler en un seul établissement Lyon-1, Lyon-3, l'ENS et l'université de Saint-Etienne. / © DR

Universités : les Stéphanois coulent l’Idex Lyon-Saint-Etienne

« Rentrée périlleuse à l’Université de Lyon », titrions-nous, le 1er septembre dernier. On ne croyait pas si bien dire… Ce jeudi 29 octobre, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche a mis un terme au projet de méga-université regroupant des établissements de Lyon (École normale supérieure, Lyon-1 et Lyon-3) et de Saint-Etienne (université Jean-Monnet). Cette décision survient après le refus de l’université stéphanoise d’entériner les statuts du futur ensemble, le 22 octobre dernier, en conseil d’administration (22 voix contre, 11 pour, une abstention).

Absence de démocratie en interne, passage en force, management

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Précédemment dans l'Oeil

Université de Lyon : une trentaine de postes sur la sellette après l’abandon de l’Idex

Qui paiera les pots cassés ? Suite à l’échec du projet de fusion des établissements universitaires de Lyon et Saint-Etienne, les agents de l’Université de Lyon viennent d’interpeller la ministre de l’Enseignement supérieur sur leur sort.

Vénissieux : les échecs de la politique de la ville aux Minguettes

Malgré une rénovation ambitieuse, les maux du quartier - communautarisme religieux, trafics de stupéfiants, non-mixité sociale - se sont accentués depuis dix ans, d’après un rapport de la Cour des comptes.