Le siège de la Métropole de Lyon. / © Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Salaires des hauts-fonctionnaires : le Grand Lyon plus généreux que la ville et la région

Les hauts-fonctionnaires de la Métropole de Lyon sont mieux lotis que ceux de la région Auvergne-Rhône-Alpes et bien mieux que ceux de la ville de Lyon. Nos confrères de La Gazette des communes ont passé à la moulinette les dix plus hauts salaires, en 2019, de 153 collectivités territoriales. Dans notre région, c’est le Grand Lyon qui se montre le plus généreux avec une rémunération brute mensuelle de 9934 euros, en moyenne, pour ses principaux cadres. Un chiffre sensiblement supérieur à la moyenne observée sur 14 métropoles (8601 euros) et plus élevé que la moyenne des dix plus gros salaires des agents de la région (9601 euros). Les émoluments controversés d’Ange Sitbon, l’incontournable et discret collaborateur de Laurent Wauquiez, à 9000 euros nets par mois, auront toutefois fait augmenter ce chiffre…  

Point commun entre les deux collectivités de Bruno Bernard et de Laurent Wauquiez : parmi les dix fonctionnaires les mieux rémunérés on ne trouve que trois femmes. La ville de Lyon fait mieux en matière de parité avec cinq femmes pour cinq hommes, mais le salaire moyen brut des dix fonctionnaires les mieux rémunérés n’est « qu’à » 8788 euros. C’est tout de même 1000 euros de plus que celui pratiqué au sein du département du Rhône (7704 euros). Ceci explique cela ? Dans la collectivité présidée par le LR Christophe Guilloteau, sept des dix agents les mieux payés sont des femmes. Selon l’Observatoire des inégalités, à qualification égale, les différences de salaires entre les sexes sont plus fortes parmi les rémunérations les plus élevées : les femmes cadres gagnent 21% de moins que leurs homologues masculins.

N.B.

Nicolas Barriquand

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

Précédemment dans l'Oeil

Plus d’un milliard d’euros de dividendes : malgré le Covid, Vinci ne connaît pas la crise

Avec ou sans coronavirus, l'exploitation des autoroutes et des aéroports tire toujours les bénéfices du géant français du BTP. Des activités pour lesquelles ses filiales bénéficient d’aides publiques, via le chômage partiel, sans s’interdire parfois de licencier, comme à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry.

Vidéos commandées par la région : le coup de com’ de Najat Vallaud-Belkacem et l’enfumage de Laurent Wauquiez

Suite aux révélations de Mediacités sur un « partenariat » entre le web télé Neo et la région Auvergne-Rhône-Alpes, la candidate socialiste dénonce une « campagne de communication illégale ». Pas si simple…