La darse de Confluence, qui donne sur la Saône. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Pas de navettes sur la Saône : Bruno Bernard coule une de ses promesses de campagne

« C’était dans tous les programmes sauf le nôtre », déclare, ce 3 février, Bruno Bernard dans Le Progrès, qui consacre un article à l’absence de projet de navettes fluviales à Lyon au cours du mandat. Le patron de la Métropole - qui préside aussi le Sytral, le syndicat des transports en commun de l’agglomération - ferait peut-être bien de relire les professions de foi de ses candidats, aujourd’hui membres de sa majorité…

Dans celle du duo Bertrand Artigny - Fatiha Benahmed, qui portaient les couleurs d’EELV dans la circonscription « Lyon Ouest » lors du scrutin métropolitain, il est bien promis noir sur blanc : « navettes fluviales sur la Saône » [voir le document ci-dessous, en page 2]. Les petits bateaux figurent dans la liste du « plan d’investissement du Sytral pour le 5e et le 9e ».

lyon-metropolitaine-secondtour-lyonouest-bernard.pdf

L’ex-président du Grand Lyon David Kimelfeld, qui avait multiplié les promesses d’aménagements sur et autour des deux « fleuves » de Lyon, n’a pas manqué de déplorer « un nouveau revirement des écologistes ».

« Je ne crois pas au transport fluvial, en volume, pour des déplacements quotidiens domicile-travail », soutient, toujours dans Le Progrès, Bruno Bernard. En cause, selon lui, des temps de parcours qui ne peuvent pas rivaliser avec ceux du train. Le propos de l’élu a le mérite de la clarté, dommage qu’il ne colle pas avec celui de l’ancien candidat.

Cet article concerne la promesse :
« Développer des navettes fluviales sur la Saône »
Voir toutes les promesses

Précédemment dans l'Oeil

Interpol : le général émirati accusé d’avoir couvert des actes de torture élu président

Malgré une forte opposition de la société civile, le général Ahmed Nasser Al-Raisi, visé par plusieurs plaintes pour des violations des droits de l'Homme, a été élu jeudi président d'Interpol, dont le siège est à Lyon.

Opéra de Lyon : la Chambre régionale des comptes publie l’épilogue de l’affaire des frais de l’ancien directeur

Cinq après les révélations de Mediacités sur les incroyables notes de frais de Serge Dorny, les magistrats financiers pointent le manque de contrôle, à l'époque, des financeurs publics et lèvent le voile sur les dernières zones d'ombre de l'affaire.